liberté

Sortir d’une prison dorée

A force de nettoyer ma prison dorée (aux barreaux d’acier), d’en dépoussiérer les moindres recoins, j’ai compris que même en repoussant les murs, je resterai enfermée dans ma médiocrité. Le seul choix salvateur est d’ouvrir la porte, d’autant plus que c’est moi qui ai la clé ! 

« Je suis le verrou, je suis la clé »

Ah oui, mais… Ouvrir la porte implique de laisser entrer la lumière, de sortir de l’ombre, d’être vue de l’extérieur… C’est inconfortable ! Et même insécurisant !

Pourtant, j’ai déjà fait l’expérience de la vulnérabilité. J’en ai parlé dans un discours. C’était même celui du concours Toastmasters et j’avais gagné la première place (tu peux regarder la vidéo). Comme quoi, c’est bien là que réside ma chance puissance. 

Alors pourquoi ai-je autant la trouille ? Quelle conclusion ai-je tirée qui m’a fait revenir en arrière ? Pourquoi ai-je choisi à nouveau mes 4 murs ? 

En fait, je ne m’en suis pas rendu compte. Ou plutôt, j’ai fait semblant, j’ai fermé les yeux. C’est un non-choix, un manque de vigilance, de l’anti-conscience, du sabotage. On appelle ça comme on veut, mais au final, c’est simplement une déresponsabilisation de moi vis-à-vis de ma vie.

OK !… Maintenant, je le reconnais et je l’assume. Quoi d’autre est possible ? 

Le chemin de ma liberté

Premièrement, je le déchoisis et je décide d’aller vers mes rêves. Je change de point de vue et de posture. Je ne sors pas de prison pour me précipiter dans une autre, aussi dorée soit-elle. Je sors de prison pour atteindre (ou pas) la destination que je désire tout en profitant du chemin. Là où ça sent bon la liberté. Là où je peux vibrer, rire et danser, quoi qu’en pensent les autres. Là où je peux contribuer et expanser. 

Concrètement, ce sera sans doute très différent de ce que j’imagine. Je suis prête à accueillir les surprises, sans a priori. Mon exigence est centrée sur la qualité de ma présence au monde : qui je suis et qui je deviens. Le reste est affaire de circonstances et de rencontres. Je crée et j’attire ce qui m’aide à grandir. Je m’engage à apprendre, à explorer, à partager ; je m’autorise à recevoir, à réussir, à rayonner. 

Et toi, es-tu à l’aise dans l’espace où tu te trouves actuellement ? Es-tu sur ton chemin ou entre 4 murs ? As-tu envie de t’aventurer hors des sentiers battus ? Je serai très intéressée de lire ton commentaire et d’échanger avec toi sur ce sujet ! 

Pour vous abonner et partager :
0
fb-share-icon0
20
fb-share-icon20

6 commentaires sur “Sortir d’une prison dorée”

  1. Bravo Florence,
    Très bel article.
    Oser écrire. Oser parler. Oser partager.
    De mon côté j’ai créer un site pour mon Association qui s’appelle « Retroaction »
    C’est un site qui sera dédié aux personnes victimes de viol, d’inceste et de trafic d’êtres humains.
    Je n’ai pas encore commencé à publier, je suis encore dans l’écriture.

  2. Bravo Florence pour ce très bel article, très bien écrit et qui donne des ailes…
    Comme toi je suis aussi sur mon chemin de liberté et c’est un pur bonheur, je te souhaite de trouver le tien aussi.
    Continue à nous booster et inspirer avec cette belle plume que tu as, lâche toi
    Corinne;-)

  3. On est nombreux dans cette voie ! Publie ! Partage ! On a besoin de se libérer, surtout quand on est une femme. Revendiquer sa puissance est très très compliqué. Je suis à fond moi aussi dans cette démarche. Et j’en connais beaucoup. Partageons , on ira plus vite et plus loin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *